Catalogue

Détecteurs de fumée

Un détecteur de fumée est un appareil électronique qui analyse l’air ambiant en continu. S’il repère des particules de fumée, il émettra une alarme sonore de 85 dB qui indiquera un danger potentiel. Grâce au détecteur de fumée, il est possible d’évacuer un logement à temps en cas d’incendie.

Fonctionnement du DAAF :

Le capteur photo-électrique...

Un détecteur de fumée est un appareil électronique qui analyse l’air ambiant en continu. S’il repère des particules de fumée, il émettra une alarme sonore de 85 dB qui indiquera un danger potentiel. Grâce au détecteur de fumée, il est possible d’évacuer un logement à temps en cas d’incendie.

Fonctionnement du DAAF :

Le capteur photo-électrique émet un faisceau laser à l’intérieur d’une chambre de détection. La forte présence de particules de fumée interrompra le laser et déclenchera l’alarme sonore.

Le DAAF, plus généralement appelé détecteur de fumée est un outil de protection très efficace pour sauver des vies lors d’incendie. S’équiper d’un détecteur de fumée deviendra une obligation pour l’ensemble des ménages français d’ici Mars 2015, par la mise en place du décret Morange et Meslot. Cette loi va permettre de réduire considérablement le nombre de victimes d’incendies en France en permettant d’alerter les habitants assez tôt pour une évacuation efficace. D’autres pays d’Europe l’ont déjà imposée à leurs habitants et on vu une nette baisse du nombre de décès liés à l’incendie.

Qui est soumis à la loi sur les DAAF ?

Toutes les habitations individuelles ou collectives, quelque soit l’année de construction sont concernées par cette loi. En général, c’est le locataire qui doit protéger son logement à l’aide d’un détecteur de fumée, s’il n’est pas loué meublé. Dans certains cas, comme les locaux saisonniers, les hôtels, ou si le logement est loué meublé, c’est le propriétaire qui doit réaliser l’installation des détecteurs de fumée.

Installer un détecteur de fumée devient donc un acte obligatoire et responsable pour protéger sa vie et celle de sa famille contre les incendies. Il est indispensable d’équiper son logement d’au moins un détecteur de fumée par étage, et de le placer dans les couloirs afin que l’alarme sonore soit audible le plus facilement dans tout le logement.

Mais avant d’installer son détecteur de fumée, il faut choisir un modèle adapté à sa situation, ses attentes, …

Les modèles de DAAF :

Différents modèles sont proposés sur le marché, et sont plus ou moins fiables. Certains éléments vous permettent de faire le bon choix. La loi de Mars 2015 impose que le détecteur de fumée installé soit certifié EN14604. Cette norme assure au propriétaire de l’appareil qu’il respecte les prescriptions données par l’état en matière de protection. En effet, la norme EN14604 détermine plusieurs conditions :

  • Le détecteur de fumée doit bénéficier d’une alerte de fin de vie de la pile, afin de permettre aux habitants de changer les piles avant qu’elles ne soient vides et d’être toujours protégé.
  • La norme NF n’est pas obligatoire pour les détecteurs de fumée. Cependant, elle apporte une certification supplémentaire concernant le suivi de qualité du produit.
  • Sur l’appareil doivent figurer le nom, l’adresse du fabricant, la norme de référence, la date de fabrication ou le numéro de lot, la date de remplacement et les instructions à l’attention de l’utilisateur. Ces éléments doivent être inscrits de manière indélébile sur l’appareil.
  • Le DAAF doit impérativement bénéficier d’un bouton de test, permettant à son propriétaire de vérifier le bon état de fonctionnement du détecteur à tout moment.

De nombreux modèles de détecteurs de fumée sont disponibles et s’adaptent aux attentes et au budget de chacun. Par exemple, vous pouvez trouver des détecteurs de fumée standard, ne possédant que le strict minimum pour protéger votre logement,  le bouton de test. D’autres modèles avec bouton de pause sont disponibles, assurant à son propriétaire la possibilité de mettre en pause l’appareil pendant une durée de 10 minutes. Le détecteur se réenclenche automatiquement au terme de ce délai.

Le choix de l’alimentation vous incombe également. De base, la plupart des détecteurs sont équipés d’une pile 9 volts ou de 3 piles 1.5 vols alcaline. Leur durée de vie est généralement d’une année maximum. D’autres versions à piles lithium peuvent bénéficier d’une durée de vie de 5 ans. D’autres encore sont équipés de base d’une pile au lithium scellée, garantie 10 ans, assurant la longévité de l’appareil.

Enfin, les personnes souhaitant une protection optimale de leur logement pourront choisir les modèles interconnectables. Il en existe deux types, ceux se connectant par fréquence radio et ceux par liaison filaire. Les DAAF interconnectables sont particulièrement adaptés pour les logements à plusieurs étages, ou même si vous souhaitez protéger plusieurs logement simultanément. Grâce à cette fonction, lorsque l’un des appareils émet une alerte sonore, tous les appareils retentissent pour alerter les habitants du danger. C’est l’assurance d’entendre l’alerte donnée, dans tous les recoins du logement.

Maintenant que vous avez les outils pour sélectionner le modèle le plus adapté à vos besoins, voyons où installer votre nouveau DAAF.

Installer son DAAF :

L’air doit impérativement accéder à la cellule photoélectrique du détecteur de fumée afin qu’il puisse émettre une alerte sonore. Il faut donc le placer au centre de la pièce et au plafond, car la fumée est plus légère que l’air.

Il est recommandé de placer un  détecteur de fumée par étage au minimum, dans les couloirs afin qu’ils soient audible le plus facilement possible ainsi qu’à proximité des chambres. Lors d’un profond sommeil, il est possible de ne pas entendre l’alarme du détecteur s’il est dans une autre pièce ou si la porte est fermée. Il est donc essentiel de placer un avertisseur autonome de fumée dans la chambre ou à moins de 3 mètres de celle-ci.

Afin de s’assurer que le détecteur est toujours en état de fonctionner, il suffit simplement de presser le bouton de test situé sur le boîtier de l’appareil. Le test s’effectuera automatiquement et en fonction de l’appareil, réagira comme indiqué dans la notice d’utilisation. Pour assurer l’entretien de votre détecteur de fumée, vous pouvez faire appel à un professionnel une fois par an. Nettoyez régulièrement le DAAF à l’aide d’un chiffon humide et assurez-vous qu’il ne soit pas couvert de poussière.

Enfin, il faut savoir que les détecteurs de fumée ne sont pas efficaces ni même conseillés dans toutes les pièces d’un logement. En effet, les fumées de cuisson peuvent déclencher l’alarme de l’appareil de manière intempestive par exemple, tout comme les vapeurs d’eau provenant de la salle de bain, ou encore les gaz d’échappement.

Détails

Détecteurs de fumée Il y a 29 produits.

Sous-catégories

  • Standard

    Découvrez notre large gamme de détecteurs de fumée respectant les normes imposées par l’état. D’ici mars 2015, tous les ménages français devront être équipés d’au moins un détecteur de fumée dans leur logement. Boutique incendie vous propose des modèles aux prix les plus bas du marché et bénéficiant d’un excellent rapport qualité/prix. Les détecteurs de fumée sont des outils très efficaces pour repérer la présence de fumée dans l’air. Leur acquisition permet de sauver de nombreuses vies grâce à une évacuation précoce.

    Un détecteur de fumée doit respecter certaines obligations pour être légal en France. Il doit impérativement être certifié En14604. Cette norme européenne a été imposée dans tous les pays européen.

    Que signifie la certification EN14604 pour les DAAF ?

    Cette certification assure au client final que le détecteur de fumée dont il s’est équipé dispose de certaines fonctions telles que :

    • Il doit posséder un bouton de test afin de permettre à toute personne de tester lorsqu’il le souhaite son détecteur de fumée. Cette option est essentielle pour s’assurer du bon état de fonctionnement du détecteur de fumée.
    • Il doit également disposer d’une alerte de fin de vie de la pile, afin que les propriétaires du détecteur puissent changer la pile avant qu’il ne soit plus actif. Cette alerte de fin de vie de l’alimentation se traduit par un bip sonore environ toutes les 45 secondes. Il est associé à un flash lumineux bref. Ce signal indique qu’il est nécessaire de changer la pile. Les détecteurs de fumée standard sont équipés d’une pile 9 volts. Elle est à changer tous les ans environ. Ce type d’alerte est donc indispensable pour se rappeler de changer la pile.
    • Enfin, il faut qu’il soit mentionné de façon indélébile diverses indications sur le détecteur de fumée telles que le nom et l’adresse du fabricant, la norme de référence, la date de fabrication ou numéro de lot, la date de remplacement recommandée, le type de batterie recommandée…

    Comment installer mon détecteur de fumée standard ?

    Un DAAF s’installe toujours au plafond ou en haut d’un mur, car la fumée est plus légère que l’air. Il est impératif de placer un détecteur de fumée par étage et en particulier dans les cages d’escalier car elles sont propices aux courants d’air et attirent la fumée.

    Utilisez le kit de vis et chevilles fournit avec chaque détecteur de fumée pour l’installer efficacement au plafond. Commencez par faire une marque à l’emplacement des deux trous à l’arrière du détecteur. Elle servira de point de repère pour le perçage des trous. Placez ensuite les chevilles puis vissez le socle de l’appareil à l’aide des vis. Il ne vous reste plus qu’à mettre le détecteur sur le socle et tourner un quart de tour vers la droite pour le fixer.

  • Avec bouton de pause

    Découvrez notre large gamme de détecteurs de fumée équipés d’un bouton de pause. Cette fonction aussi appelée « HUSH » permet de mettre en pause l’appareil pendant une durée de 10 minutes environ si vous provoquez de la fumée accidentellement. Cette fumée peut provenir de la cuisson de viandes grillées, de vapeurs d’eau importantes, … A la fin de ce délai, le détecteur de fumée se remet en fonction si aucune fumée ne vient déclencher une autre alerte sonore.

    Un détecteur de fumée doit être placé à chaque étage du logement afin d’apporter une protection incendie plus efficace. En effet, un DAAF repère la présence de particules de fumée dans l’air et alerte les occupants du logement en cas de danger. Plus les détecteurs seront proches des lieux d’où émanent les fumées, plus ils seront rapide à réagir. A défaut d’avoir un détecteur de fumée par pièce, il est conseillé par les fabricants de les installer dans les couloirs. Leur alerte sonore sera beaucoup plus audible, même si les portes sont closes.

    Les endroits déconseillés pour installer un DAAF ?

    Certaines pièces ne peuvent accueillir un détecteur de fumée, car des facteurs environnementaux pourraient provoquer de fausses alertes. C’est le cas du garage par exemple, où les fumées dégagées par le pot d’échappement pourraient fausser la détection du détecteur. Les cuisines sont également déconseillées à cause de la fumée de cuisson. Il faut aussi éviter de placer ces appareils dans les salles de bain car les vapeurs d’eau qui pourraient déclencher de fausses alertes.

    Les pièces dans lesquelles on retrouve beaucoup de poussière comme les greniers sont aussi à proscrire. Les particules de poussière peuvent s’insérer dans la chambre de détection de l’appareil et lui faire croire à de la présence de fumée. Le faisceau laser est interrompu par ces poussières et entame le processus d’alerte.

  • Avec pile lithium

    Les détecteurs de fumée avec pile lithium bénéficient d’une plus longue durée de vie en ce qui concerne l’alimentation de l’appareil. En général, les détecteurs de fumée sont livrés avec des piles alcalines disposant d’une durée de vie de 1 an. Les piles lithium apportent une meilleure alimentation du DAAF et surtout, vous évitent de les changer tous les ans. S'équiper d'un détecteur de fumée, c'est permettre de sauver des vies en offrant un système d'alerte efficace en cas de départ de feu.

    Il existe deux sortes de détecteurs de fumée avec pile lithium :

    • Ceux dont les piles durent en moyenne 5 ans : ce type d’alimentation est efficace pour alimenter les appareils pendant 5 ans. Votre détecteur de fumée vous alertera en cas de fin de vie de la pile par un signal sonore ainsi qu’un flash lumineux. En moyenne, vous changerez une seule fois la pile de votre appareil avant de devoir le changer définitivement. Note : un détecteur de fumée est à changer tous les 10 ans, car la cellule photoélectrique se dégrade au fil du temps.
    • Ceux bénéficiant de piles scellées dont la durée de vie est de 10 ans assure une alimentation fiable et d’une longévité aussi longue que cette du détecteur de fumée ! Avec ce type de détecteurs, vous n’avez pas à vous soucier de l’alimentation de votre appareil. Veillez simplement à le nettoyer une fois par mois pour éviter que de la poussière s’accumule sur les ouvertures.

    Comment fonctionne un détecteur de fumée ?

    Un détecteur de fumée est un appareil électronique fonctionnant de façon autonome grâce à une alimentation par piles. Il peut arriver que certains modèles fonctionnent sur secteur, mais ils sont généralement sélectionnés par les professionnels, car ils nécessitent des compétences en électricité pour les installer. Le détecteur de fumée est composé d’une chambre de détection dans laquelle se trouvent un capteur photoélectrique ainsi qu’un faisceau lumineux. Ce laser émet en continu un faisceau en direction du capteur. Si ce faisceau lumineux est interrompu par de la fumée, il ordonne à la sirène de retentir. Cette dernière est de 85dB et s’entend facilement dans un logement, même en cas de profond sommeil si la personne est à moins de 3 mètres.

  • Avec éclairage de secours

    Lors d’un incendie, la fumée peut devenir si dense qu’il devient très difficile voir impossible de retrouver son chemin. Les détecteurs de fumée avec éclairage de secours contrent cette difficulté en éclairant une issue de secours potentielle. Pour qu’ils soient réellement efficaces, ils doivent être installés directement face d’une sortie d’urgence. Ainsi, tous les occupants du logement ou du bâtiment pourront évacuer rapidement et éviter une potentielle intoxication à la fumée.

    Comment fonctionnent les détecteurs de fumée avec éclairage de secours ?

    Ce type de DAAF fonctionne exactement de la même façon que les autres détecteurs de fumée. Lorsqu’il repère de la fumée, il émet une alerte sonore. Sa particularité, c’est qu’il bénéficie d’un lampe, s’allumant en même temps que la sirène. Elle permet ainsi d’éclairer un chemin ou un système d’extinction, même lorsque l’on n’y voit plus rien. Sa forte puissance lui assure d’être visible.

    Ces détecteurs de fumée sont généralement installés dans les bâtiments publics ou dans les entreprises. En cas de coupure de courant ou d’épaisses fumées, les chances d’évacuer le plus de monde possible augmentent.

  • Interconnectable (fils)

    Les détecteurs de fumée interconnectables sont des appareils électroniques pouvant communiquer entre eux par liaison filaire. Pour fonctionner, ils doivent être reliés par câbles les uns aux autres. Ainsi lorsque l’un d’eux identifie un danger, il émet une sirène sonore et transmet l’information à tous les détecteurs connectés. Tous retentiront pour alerter les occupants du logement d’un danger.

    Son fonctionnement ne diffère pas des DAAF standard. Il est aussi équipé d’un capteur photoélectrique et fonctionne de la même façon. Au lieu de garder l’information pour lui, il déclenche une réaction en chaine avec tous les appareils connectés.

    Les détecteurs de fumée interconnectables par fils. Pour qui ?

    Ces modèles sont particulièrement conseillés pour les constructions neuves car les travaux peuvent être réalisés en conséquence. Pour les constructions déjà existantes, il est difficile de choisir ce type de produit car il faudrait réaliser des saignées afin de faire passer les câbles de vos détecteurs.

    Ce type de détecteurs est souvent utilisé pour relier plusieurs appartements entre eux, pour relier plusieurs appareils dans une cage d’escalier ou encore sécuriser une dépendance au réseau du domicile. Grâce à leur liaison filaire, ils peuvent couvrir un large périmètre de sécurité incendie.

    Où placer les détecteurs de fumée interconnectables ?

    Les détecteurs de fumée interconnectables se placent aux mêmes endroits que des détecteurs classiques. Les fabricants conseillent de les installer à chaque étage du logement, de préférence dans les cages d’escalier qui brassent souvent beaucoup d’air. Il est indispensable de les fixer au plafond ou en haut des murs afin qu’ils détectent au plus vite la présence de fumée. La fumée étant plus légère que l’air, elle montera au plafond dès son émanation.

    Grâce à leur capacité de communication, les détecteurs de fumée interconnectables sont souvent placés dans de grands logements, dans des bâtiments, ou permettent de relier un garage au système de protection incendie du foyer.

  • Interconnectable (radio)

    Les détecteurs de fumée interconnectables par fréquence radio apportent une sécurité incendie encore plus efficace. Son principe de fonctionnement est le suivant :

    • Un détecteur de fumée repère de la fumée grâce à son capteur photoélectrique
    • Il émet une sirène sonore pour alerter les occupants du logement
    • Simultanément, il envoie l’information à tous les détecteurs de fumée et de chaleur qui lui sont connectés
    • Tous les détecteurs reliés retentissent à leur tour.

    Ce type de DAAF est particulièrement adapté pour les logements de grandes tailles, ou disposant de plusieurs étages. Afin de s’assurer d’être alerté au  2ème étage si un incendie se déclare au sous-sol, il est préférable d’avoir un détecteur de fumée interconnectable. Ainsi, si celui du bas repère un danger, tous les étages seront prévenus en même temps. Il ne sera pas nécessaire que la fumée monte d’étage en étage afin de déclencher tous les détecteurs les uns après les autres.

    Attention, une télé ou une de la musique peuvent empêcher les résidents d’entendre la sirène. Il en est de même en cas de profond sommeil. C’est pourquoi l’utilisation de ce type de produit est particulièrement efficace, notamment dans les grands bâtiments.

    Quel modèle choisir ? Filaire ou Radio ?

    Les détecteurs de fumée fonctionnant par liaison filaire nécessitent le perçage de saignées dans les murs afin de faire passer les câbles d’une pièce à l’autre, d’un étage à l’autre, … ils sont généralement moins chers que des détecteurs de fumée à lien radio et sont adaptés pour les constructions neuves ou celles nécessitant de fortes rénovations car il est possible de prévoir tout de suite les embranchements.

    Les détecteurs de fumée à liaison radio sont quant à eux beaucoup plus pratiques à utiliser mais également très rapides à installer. Pour les relier entre eux, il suffit de choisir la même fréquence radio pour tous les détecteurs. Cette opération nécessite à peine quelques minutes contre plusieurs heures pour l’installation filaire.

    Aucun des deux modèles n’est limité dans sa zone de connexion. Pour la version filaire, il suffit d’augmenter la taille des câbles reliant les appareils pour aggrandir la zone d’interconnexion. Pour les modèles radio, vous pouvez ajouter des amplificateurs de signal afin de vous assurer qu’ils captent le réseau de détecteur même à travers d’épais murs, ou à une distance élevée.

  • Combiné détecteur de fumée et monoxyde de carbone

    Découvrez les détecteurs deux en un ! Ils allient la capacité de détection de fumées ainsi que les fuites de monoxyde de carbone :

    Ces modèles de détecteurs sont équipés de deux types de capteur : photoélectrique pour repérer la présence de fumée et un capteur électrochimique pour identifier un taux dangereux de monoxyde de carbone dans l’air.

    Le combi fumée et monoxyde de carbone permet de combiner l’efficacité des détecteurs de fumée avec celle des détecteurs de monoxyde de carbone.

    Il s’installe de préférence à hauteur des voies respiratoires et sur les murs. Un kit de vis et chevilles est fourni avec le détecteur.

  • Pour sourds et malentendants

    Lors d’un incendie, les personnes sourdes et malentendantes n’entendront pas la sirène d’un détecteur de fumée. Ils ne sont absolument pas adaptés à ces situations.

    Un système pour sourd et malentendant a été conçu, alliant une alerte visuelle et un procédé tactile afin d’avertir la personne. Ce système se relie à un détecteur de fumée ou de chaleur interconnectables et compatibles. Lorsqu’ils repèrent un danger, ils envoient l’information au système d’alerte. Celui-ci déclenchera le processus d’alerte visuelle par le flash stroboscopique très lumineux, même de jour. Le coussinet livré avec ce système permet d’alerte la personne en le plaçant sous l’oreiller ou sous le coussin d’une chaise.

    Ce système pour personnes avec déficience auditive utilise une technologie de pointe exploitant un émetteur-récepteur et un codage du signal identique à celui de ses accessoires de détection, assurant un signal radio fréquence robuste et fiable.

    En cas de danger, ces personnes seront prévenues de la nécessité d’évacuer en urgence.

    Il est possible de relier plusieurs détecteurs de fumée à cet appareil. Ainsi, vous pouvez efficacement contrôler la présence de départ de feux dans tout un immeuble et faire retentir l’alarme. Pour la chambre ou l’appartement où se situe la personne sourde ou malentendante, le système convertira la sonnerie en alerte visuelle.

  • De fumée de Cigarette

    Un détecteur de fumée classique n’est pas sensible à la fumée de cigarette, car elle est trop fine pour son capteur photoélectrique. Pour repérer la présence de fumeurs dans des lieux interdits, il est indispensable de mettre un détecteur de fumée de cigarette.

    Les détecteurs de fumée de cigarette bénéficient d’un capteur beaucoup plus sensible et peuvent aisément identifier la présence de fumée de cigarette. Ces détecteurs se placent généralement dans les toilettes publiques, les lycées et collèges, …

    Certains parents choisissent ce système pour les chambres d’enfant afin de les dissuader de fumer. Il est important d’avoir à l’esprit que de nombreux départs de feux proviennent de cigarettes mal éteintes ou lorsque les personnes s’endorment au lit avec. Ces détecteurs dissuadent de fumer dans des lieux à risques, aussi bien que dans des lieux publics où il est interdit de fumer.

    Comment ça fonctionne ?

    Lorsque le détecteur repère de la fumée de cigarette, il émet une alerte sonore très forte, permettant de prévenir toutes les personnes aux alentours.

  • Accessoires

    Découvrez tous nos accessoires adaptés aux détecteurs de fumée que nous proposons sur ce site. Retrouvez ainsi des piles 9 volts alcaline ou lithium pour remplacer vos piles usagées, quelles appartiennent au détecteur ou pas, des systèmes de fixation pour vos appareils, des grilles de protection anti-insectes pour empêcher les fausses alertes et le vol des appareils, …

    Nos accessoires vous permettent d’utiliser votre détecteur de fumée de façon plus simple ou de le protéger davantage.

    Vous pouvez également trouver nos télécommandes de contrôle à distance, parfaitement adaptées pour une utilisation de plusieurs détecteurs simultanément, ou encore nos points d'appels pour déclencher toutes les alertes sonore en cas d'incendie.

par page
Résultats 1 - 12 sur 29.
Résultats 1 - 12 sur 29.